Parce que la réponse au commentaire commençait à se faire longue…

ma réponse à MaxPaul et puis quelques idées en plus 🙂

Le commentaire en question, paru dans cet article-ci :

Message d’une créatrice de modèles au point de croix très connue:
« Allthough I’m not very much into stitching at this time. My frustration about all that copyright infringement is still too much. I didn’t even open my cross stitch software for a couple of months. Can you imagine!? »

Bien sûr que « je » peux comprendre et imaginer et même partager son sentiment 🙂 Et je suis certaine que bien d’autres personnes, qu’elles soient brodeuses, créatrices, ou simplement quidam de la rue peuvent comprendre également ! Et même partager sont sentiment, sa frustration.

D’un autre côté je peux également répondre : » Quelle est la finalité de la créativité ? »
J’ai personnellement beaucoup aimé la réflexion intime (dans le sens de personnelle) de Gao Xingjian lorsqu’il écrivait (puisqu’il est écrivain) que « celui qui écrit, n’écrit pas pour être lu, mais parce qu’il ressent le besoin intrinsèque d’écrire, parce qu’en écrivant il devient entièrement lui-même. La pleine expression de ce qu’il est. de ses expériences, de ses espoirs et de ses rêves. Ecrire, aligner les mots, leur donner sens et entendre leur chant s’exprimer sur le papier. Même si personne ne peut les lire, ou ne veut les lire, les mots veulent sortir, d’eux-mêmes et l’écrivain n’est que le conduit qu’ils se sont choisit.

Si l’écrivain peut en plus vivre de ce qu’il est alors il peut s’estimer comblé, mais vivre de sa plume n’est pas un but en soit. Ne peut et ne doit pas être un but en soi.
De même ceux qui écrivent pour vivre ne sont pas réellement écrivains, car pour eux, écrire est la même chose que travailler les champs, porter l’eau du puit ou encore vendre ses légumes au marché, sauf qu’écrire est sans doute un peu moins pénible physiquement. »

Ce ne sont pas ses mots exacts, mais c’est le sens du message.

Et dans ce cas-là ma seule question à toutes ces créatrices qui nous font tout un foin sur la reconnaissance de leur travail et sortent piques et fourches contre ces personnes qui leurs « volent » le dur fruit de leur longues heures de labeur (ceci dit sans ironie aucune) est : « Pour quelle raison vous asseyez-vous devant votre PC/votre table pour créer de nouveau designs ? » Si c’est pour sortir quelque chose de nouveau parce que c’est le moment de l’année où l’on sort les nouveaux designs, alors je pense personnellement que ce n’est pas la peine, même pas la peine d’allumer son ordinateur, de sortir ses crayons…
Et à toutes ces créatrices qui me font du chantage du style : « Respectez le copyright où alors j’arrête de faire des designs ! » ; je leur réponds faites comme bon vous semble ! La Nature à horreur du vide !

Personnellement, comme je l’ai déjà dit et répété, je respecte le Droit d’Auteur, aussi bien quand je brode pour mon plaisir, que dans mes cours lorsque je fais acheter par chacune de mes « élèves » un diagramme, une revue, etc. pour que chacune ait son exemplaire à elle et pour que cela pourvoit aux revenus aussi bien des créatrices que des magazines et participe à l’écologie commerciale du monde de la broderie 🙂

Mais en cela n’ai-je pas moi aussi, cliente, droit à un certain respect de la part de ces créatrices ? Notamment le droit à ne pas être prise en otage parce qu’elles sont mécontentes, fatiguées, frustrées, en colère, etc. en raison des actions d’une minorité.

Je reconnais qu’il y a un problème, mais il faut bien reconnaître aussi que le problème se situe à plusieurs niveaux et pas seulement dans un seul sens.

Bien sûr qu’il y a le problème (majeur) de ceux qui sont « derrière » ces serveurs et qui demandent de l’argent à leur membres pour avoir le droit de télécharger  des diagrammes de designeuses actuelles. Là effectivement c’est du vol, car cet argent n’est pas « juste » pour payer la location des serveurs d’hébergement de ces sites !

Maintenant, oui, il y a aussi tous ces sites web qui vendentdes « kits » avec des fils de soie de qualité plus que discutable avec des diagrammes copiés de designeuses très connues dont on a changé le nom. ça aussi c’est du vool ! Du vol encore plus caractérisé ! J’ai même personnellement participé à la fermneture de l’un de ces sites qui avait eu le bêtises (pour ne pas dire la c******* !) de s’ouvrir et d’être hébergé en Grande-Bretagne. D’un simple DNS look-up  couplé aux Pages Blanches UK j’ai trouvé les informations nécessaires, je les ai faites passer à une autre qui a prévenu les personnes concernées. 3 semaines plus tard le site était fermé !

Cela, quand ça se passe en Europe ou aux US, on PEUT le faire. Quand le site est hébergé en Chine, en Russie ou autres pays de ce genre on ne peut pas le faire. C’est tout ! Aujourd’hui c’est comme ça !

Maintenant, un autre « problème » vient des créatrices elles-mêmes. Il est plus facile de hurler, s’arracher les cheveux et pleurer à tout vent sur tous ces méchants chinois (ça c’est aujourd’hui ! Hier c’était les Russes ! Et avant cela c’était les pirates américains ! etc.) et disant : « Mais qu’est-ce que je peux faire ? Je ne suis qu’une pauvre toute petite créatrice moi ! On me VOLE ! » et ensuite de soit menacer d’arrêter de créer, soit de cesser momentanément de publier.

Je ne cesserai jamais de le répéter : Ici, en Europe, aux Etats-Unis nous avons une certaine idée de la propriété intellectuelle qui nous vient de nos origines judéo-chrétiennes ! Cette notion de « Propriété Intellectelle » n’est pas la même et ne sous-entend pas la même chose que l’on soit en Russie, en Chine, en Afrique, en Arabie ou en Inde ! Et jusqu’à preuve du contraire « notre » manière de voir prévaut à l’intérieur de nos frontières, point ! Ca c’est une réalité ! En refusant de voir cette réalité-là on se ferme à toute évolution possible.

Quand je dis que l’idée de transposition pure et simple de notre notion d’économie de marché et de propriété intellectuelle sur un autre canal tel que l’internet est une idée moribonde, on me fait les gros yeux ! Mais c’est une réalité ! Le simple succès de lieu d’échanges (achat-vente de biens) tel qu’eBay le démontre !!

Combien de créatrices ont hurlé au « vol » lorsque les individus se sont mis à revendre leurs diagrammes (originaux) sur eBay ? Parce que tout diagramme revendu n’était pas un diagramme qu’elles vendaient elles-mêmes donc une perte sèche pour leur porte-monnaie !
Bien sûr il y a aussi eu (et il y a encore de temps à autres) les tentatives pour vendre sur eBay des copies de diagrammes originaux. Bien sûr que ce n’est pas bien comme pratique, et ce ménage-là a vite été fait. Du moins…. Sur nos eBay « occidentaux » ! Allez donc voir ce qui se passe sur les plateformes de reventes russes ou chinoises !

Toutes ces créatrices ont peut-être besoin de faire un peu évoluer leur manière d’appréhender leur « public » ! Ce public n’est plus seulement français, européen, américain, australien, etc. Bref, « occidental » !!!
Un autre public, avec une autre notion de la « Propriété Intellectuelle », un autre porte-monnaie aussi ! L’idée de ce porte-monnaie qui est différent est pourtant très importante et elle est écartée de manière bien trop allègre sous nos lattitudes ! On parle de personnes qui fonctionnent en « communauté » ! Le village dans son entier participent à la culture du champs et ensuite chacun prendra ce qu’il lui faut ! Chacun cultive son jardin potager, mais si le voisin à besoin de quelque chose on partage avec lui ! Cela a été ainsi pendant des milliers d’années et dans bien des régions du monde c’est encore ainsi ! Donc ce qui est à l’un est aussi aux autres… Pourquoi invalider cet argument chez nous ? Pourquoi l’écarter aussi rapidement d’un simple haussement d’épaules accompagné d’un « Si on le prend alors que c’est à moi alors c’est du vol ! ». Une manière de réagir bien ethno-centrée à oeillères ! Refuser d’envisager ces notions ne va pas les faire disparaître ! Et si ces notions-là nous reviennent aussi fort (partage de films, de musique, de logiciels, de diagrammes, de livres…) c’est bien qu’elles sont encore très présentes dans notre inconscient de l’espèce !

Alors je me vois répondre quelques fois avec un ton un peu hautain* ou méprisant* ( * Rayer la mention inutile) que « ce n’est pas la peine de faire un historique, tout le monde sait déjà tout ça ! ». Mais si « tout le monde » (c’est qui au fait « tout le monde ? » ) le sait alors pourquoi encore et toujours invalider ces arguments, qui ne vont pas dans le sens où l’on  veut aller !

Un autre rappel : Qu’est-ce que c’est au juste que la « contrefaçon » ? C’est la récupération et la mise à disposition au plus grand nombre de ce qui est réservé à un petit groupe !
Ce qui « appartient à un groupe restreint » est une source de pouvoir ! Donc la « contrefaçon » est un outil de redistribution de pouvoir !

Comment faire pour que cela joue en faveur de ces créatrices ?
Une piste : Vous vendrez plus facilement une grille 4 euros, si elle a plus d’un an d’ancienneté que de la garder toujours au même prix de 15 euros ! C’est ce que l’on appelle la dévaluation !
J’entends déjà les créatrices hurler au meurtre (le leur) ! Mais… je parie qu’elles sont parmi les premières à chercher le meilleur rapport qualité-prix lorsqu’elles achètent!

Mettez vos vieilles grilles à 2, 3 ou 4 euros et vous allez voir comme vous allez les vendre vos grilles ! On n’en respecte pas  moins votre travail ou la valeur de vos grilles ! Elles nous sont juste un peu plus accessibles financièrement !

Mais c’est vrai, c’est plus facile de s’arracher les cheveux et de hurler au vol que d’adapter son offre à la demande et aux réalités du marché !

On va encore me taxer de rêveuse, d’idéaliste, de donneuse de leçons, de vouloir avoir le dernier mot à tout prix,  de…, de…, et peut-être même d’avoir un ego « gros comme ça » ( 😉 ) mais en tous les cas c’est ainsi que j’essaie de vivre ma vie, au jour le jour. Et quand je suis face à un problème j’essaie d’en voir toutes les facettes et pas seulement celles qui me conviennent.

L.

P.S. : Soit-dit en passant, MaxPaul, j’ai un immense respect pour EMS. 🙂

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Contrat Creative Commons
%d blogueurs aiment cette page :